La légende
du louglier
et de
la source

Énigmatique. Puissant. Sauvage. Animal hybride imaginaire, le Louglier est devenu notre emblème, rejoignant ainsi le bestiaire fantastique des plus grandes maisons de whisky.
Il nous transporte au cœur du Pays Cathare, sur les terres millénaires et mystérieuses de la Montagne Noire.
Entrez dans la légende.

Languedoc, 1646. La rumeur enfle. Sur les chemins escarpés et reculés de la Montagne Noire, terre de magie et de légendes, une mystérieuse bête sème l’effroi. Ce serait le cousin ignoré de la Bête du Gévaudan. Ses caractéristiques seraient assez semblables, à cette différence près que l’animal en question est unanimement décrit comme une créature hybride, un mélange de loup et de sanglier… Les naturalistes peuvent toujours argumenter sur l’impossibilité de la chose, on ne leur demande pas leur avis.

Des événements inquiétants dans la Montagne Noire
Les témoignages sur la présence du Louglier dans la Montagne Noire sont rares et essentiellement oraux, peu ayant été notés et utilement renseignés. L’étrange animal aurait été aperçu pour la toute première fois vers le milieu du XVIIème siècle, alors qu’il s’abreuvait à l’eau d’une source dans les environs de l’actuelle Fraïsse-sur-Agoût. Les populations locales de l’époque vouaient un culte aux eaux, supposées avoir des vertus guérisseuses, et dès lors, cette source fut baptisée « la source au louglar » (de « lop », loup, et « singlar », sanglier en occitan). Plus tard, on retrouvera de manière disparate des récits de méfaits supposément commis par la bête, mais les lieux et les circonstances sont assez imprécis et aucun nom n’est mentionné. La seule représentation connue du Louglier semble être une vignette gravée sur bois, parue dans une petite brochure imprimée en 1774 par M. l’abbé Delprat, intitulée « Du Loup-Glier dans les Diocèses de Saint-Pons & de Castres ». Il faudra ensuite attendre les années 1960-70 pour qu’une poignée de chercheurs plus ou moins amateurs se saisissent de la question dans une optique plus scientifique, en recourant aux thèses cryptozoologiques.

Un animal fantastique à la force surnaturelle
Les descriptions, aussi éparses soient-elles, s’accordent toutes sur un point : l’aspect de la bête. Un énorme loup au corps massif et ramassé, au poil rêche et hérissé, la longue queue épaisse, mais la truffe qui forme un groin. Surtout, ces deux dents, qui dépassent de chaque côté de sa mâchoire, telles les défenses du sanglier. Les rares témoignages ne font jamais état d’un jeune, d’un vieux, d’une femelle. On n’a jamais trouvé de cadavre de Louglier ou de restes, poils, os, dents. En somme, tout laisse conclure à un animal fantastique, purement mythique. Le souvenir de l’animal sauvage et redouté s’est quelque peu dilué dans les mémoires au fil des siècles et n’habite plus l’imaginaire collectif que de manière plus ou moins inconsciente, en général sans être pris bien au sérieux. Pour autant, s’il vous arrive de vous promener sur les sentiers de la Montagne Noire aux toutes premières heures du jour, peut-être ressentirez-vous une drôle de sensation, l’impression étrange d’être observé(e). Peut-être le Louglier n’est-il finalement pas si loin…

La légende occitane du Louglier interprétée par Black Mountain
Chez Black Mountain, nous ajustons nos whiskies à l’eau de la Montagne Noire, celle-là même à laquelle la bête aurait eu coutume de s’abreuver il y a de cela plusieurs siècles. Et ici, on se plaît à imaginer que coule encore dans ces sources une petite part de la nature sauvage et mystique du Louglier, qui donnerait aujourd’hui ce caractère si spécial à nos whiskies.

C’est sous la mine et la plume du talentueux Jean-Claude Pertuzé, illustrateur gascon féru d’Histoire et de culture occitane, que le Louglier prit vie en 2011. Jean-Claude nous a quittés en avril 2020. Nous tenons à rendre hommage à son talent et à son imagination foisonnante, qui nous ont aidés à donner vie à la légende.

La qualité et la noblesse des blends Black Mountain reposent sur l’harmonie subtile entre trois éléments déterminants : les whiskies utilisés, les fûts et l’eau. Et l’aventure Black Mountain n’aurait certainement pas pu exister sans la découverte de la source du Raja, une source d’eau aux qualités exceptionnelles, à Fraïsse-sur-Agoût, au cœur de la Montagne Noire.

Dans ce massif montagneux situé à l’extrême sud-ouest du Massif Central, en Occitanie, l’hydrologie est très spécifique :
les précipitations sont abondantes et alimentent un réseau de sources d’eau aux qualités optimales pour la production de whisky. En effet, l’eau provient de nappes souterraines et est ainsi naturellement filtrée et protégée de la pollution liée aux activités humaines. Il s’agit donc d’une eau d’une pureté exceptionnelle, dont l’absence de fer et la faible teneur en minéraux (calcium et magnésium) permettent à nos blends de révéler toute leur puissance et leur richesse aromatique.

Dans notre processus de fabrication, l’eau de la Montagne Noire est utilisée au moment de l’assemblage, pour ajuster les whiskies avant de les affiner en anciens fûts d’Armagnac de la Maison Mao Spirits, et leur donner ainsi leur caractéristique « touche Sud-Ouest », riche et gourmande.

En attendant d’obtenir les autorisations officielles pour exploiter la source du Raja, nous utilisons pour le moment l’eau de la source de l’Eau de la Reine (Groupe Monte Bacco), à Castelnau-de-Brassac, qui possède les mêmes caractéristiques que celles de la source du Raja et que nous acheminons en camions citernes jusqu’à Condom.

  • Aujourd’hui….
    Aujourd’hui, l’aventure continue avec la création de nouveaux produits, la collaboration avec de nombreux experts, mais aussi et surtout le projet de distillerie qui nous permettra de créer notre whisky 100% occitan !
  • 2019
    Mise en bouteille exceptionnelle du Fût Collector N°48, un fût de BM N°1 avec maturation extra-longue de 7 ans dans d’anciens fûts d’Armagnac de la Maison Mao Spirit.
  • 2018
    Première série limitée de whisky avec finition en fûts spéciaux : les « Finition Fût de Rhum » et « Finition Fût de Bière », une première en France ! Un finish en fût ayant contenu une bière artisanale des Pyrénées et un autre en fût ayant contenu le rhum TOWT, transporté à la voile depuis les Antilles françaises.
  • 2017
    • Lancement d’un deuxième whisky d’assemblage pour la grande distribution : le « BM Double Maturation ». Une vraie nouveauté qui, avec ses notes de fruits à coque, trouve rapidement ses adeptes.
  • 2016
    Lancement du whisky « Notes Fumées ». Avec sa proportion de whisky tourbé, ce whisky d’assemblage est idéal pour s’initier aux typiques saveurs fumées, mais toujours en gardant la touche gourmande caractéristique de Black Mountain Whisky.
  • 2015
    Nous travaillons sur un projet de distillerie et entamons la première étude environnementale sur le futur site, dans le parc naturel de la Montagne Noire où se trouve notre source.
  • 2014
    Notre gamme se démocratise avec le lancement d’un whisky d’assemblage dédié à la grande distribution : le BM Blend.
  • 2013
    Le BM1 voit le jour, toujours selon le même procédé de fabrication. Un whisky très riche mais facile à appréhender, conçu pour les connaisseurs.
  • 2012
    Moment fort pour Black Mountain avec la mise en bouteille du BM2, notre premier whisky d’assemblage, créé avec des whiskies importés du Royaume Uni. Conçu à l’aide de Robert Léauté, ancien maître de chai et directeur R&D chez Rémy Martin, nous avons voulu créer un whisky à notre image : généreux, gourmand et accessible.
  • 2011
    C’est le début de notre histoire ! Cédric, Laure, Jacques et Pierre se lancent dans l’aventure du whisky made in Sud-Ouest en créant Black Mountain Compagnie SAS.

Une histoire
d’entrepreneurs passionnés

Un projet un peu fou mais fabuleux, avec une équipe géniale, dans une région dans laquelle, enfant, je passais mes vacances. Pour moi, le whisky Black Mountain est synonyme d’émotion et d’excellence.

Jacques ROSSI, dit « Djac »
Packaging et communication

J’ai grandi à Mazamet. Black Mountain, c’est un projet audacieux sur la terre de mes racines, qui respecte les hommes qui y vivent et la nature qui les nourrit.

Laure Maurin-Segonne
Marketing, Réglementations & Export

Nous espérons vous accueillir prochainement pour une visite dans la Montagne Noire ! L’occasion de vous faire déguster notre production et je suis sûr que vous reviendrez.

Pierre Lepetit
Technique & Finances

Un projet d’eau, qui devient un projet de whisky… C’est une belle aventure, tant humaine qu’entrepreneuriale, au cœur de cette Montagne Noire pleine de force, de beauté et de mystères.

Cédric Leprette
Président

Notre philosophie

Black Mountain, Source d’émotions et d’excellence !
Tout est dit ou presque…. L’équipe Black Mountain est animée par la passion et la volonté de réaliser un projet ambitieux :
la création de whiskies d’excellence élaborés avec le plus grand soin en Occitanie. Pour séduire et ravir les sens des amateurs, le cahier des charges est précis, exigeant ; nous n’oublions pas, cependant, la part artistique indispensable à la magie et la réussite d’une entreprise…

Le projet
de distillerie

Aux confins de la Montagne Noire, et à l’origine de l’aventure, l’équipe Black Mountain découvrit une source d’eau aux qualités exceptionnelles. Une source à faible teneur en minéraux réunissant toutes les caractéristiques nécessaires à la production d’un authentique whisky du Sud-Ouest. C’est au cœur du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc que sera implantée la future distillerie, à Fraïsse sur Agout, à la frontière de l’Hérault et du Tarn. Située sur un plateau à 1 000 mètres d’altitude cette propriété permettra au whisky de vieillir dans des conditions idéales. En attendant la construction de la distillerie, Black Mountain Compagnie a lancé une gamme de whiskies d’assemblage (blended whiskies) importés, assemblés, ajustés à l’eau de la Montagne Noire, puis affinés en anciens fûts de prestigieux spiritueux gascons, dans le sud de la France.

La future distillerie

Black Mountain Compagnie a vu le jour le 2 décembre 2011. Depuis cette date, la société affine et crée des blends dont la qualité a été plusieurs fois récompensée dans des concours internationaux. Mais l’objectif ultime de Black Mountain est la création de sa propre distillerie dans un parc régional protégé du Haut-Languedoc.

Ce projet est ambitieux à plus d’un titre et mobilise dans l’ombre le temps et l’énergie de toute l’équipe appuyée par des spécialistes réputés en la matière. En effet, la création d’une distillerie de whiskies ex-nihilo est plutôt chose rare en France où l’on observe plutôt l’ajout de la distillation de céréales à une activité ancestrale de distillation de fruits.

La création d’une distillerie dans un parc naturel protégé est également rare, voire unique, en France et ajoute quelques difficultés et défis à relever. La distillerie Black Mountain alliera les technologies d’aujourd’hui aux traditions les plus anciennes, se fondant dans le paysage préservé de la région, respectant l’environnement naturel, et utilisant en priorité des ressources locales telles que les céréales, le bois et l’eau. Aucun détail n’est oublié, que ce soit l’origine et la qualité des céréales, les caractéristiques des alambics, et les divers moyens d’être économe en énergie dans le respect de l’environnement exceptionnel de la distillerie.